Mobilité bancaire : La « phobie administrative » ne sera plus une excuse

Le nouvel an annonce de nouvelles promesses et de nouveaux engagements, mais pas que, car ceux-certains d’entre eux, connaissent un réel aboutissement, c’est le cas de la loi Macron, qui promet une nouvelle ère pour le monde de la finance, où la technologie ne cesse de faire ses preuves, car étant au cœur de l’innovation. Pour quiconque souhaite changer de banque, sachez qu’en termes de mobilité bancaire : la « phobie administrative » ne sera plus une excuse.

Mobilité bancaire : une nouvelle ère pour les clients

Si l’envie de se désolidariser de sa banque se fait tout le temps sentir chez les consommateurs, il n’en demeure pas moins vrai qu’ils hésitent toujours à passer à l’acte. Notons que seulement 3% de ceux-ci manifestent leur choix en changeant de banque, ce qui est relativement très côté dans le secteur de la téléphonie, où le changement d’opérateur connait un réel succès tous les ans. Désormais, en matière de mobilité bancaire : la « phobie administrative » ne sera plus une excuse car, elle est encadrée et promue par la loi Macron, puisqu’elle est entrée en vigueur ce 06 février 2017.

Et si je changeais de banque?

Comment savoir ce que la banque d’à côté me propose, si je n’ose pas avancer d’un seul pas ? Sortons de notre zone de confort et osons la nouveauté en allant voir ailleurs, en parlant de mobilité bancaire : « la phobie administrative »ne sera plus une excuse, les procédés en bien évidemment été revisités quitte à faciliter l’accès à l’information.

changer de banque comment faire

Le traitement de la paperasse ne sera plus du ressort du client, les banques s’en chargeront exclusivement entre elles, tout en tenant compte des délais, ce qui a été optimisé à 22 jours ouvrés, une réelle opportunité et un revers de situation, permettant de motiver les établissements bancaires quant à leur compétitivité. Partant de ce fait, mobilité bancaire : « la phobie administrative » ne sera plus une excuse, car l’effort du consommateur s’arrêtera dès lors qu’il aura demandé et signé un mandat de mobilité bancaire.

A l’issue de cela, seules les banques pourront œuvrer pour rendre ce changement effectif. De ce fait, les banques en ligne pourront mieux se positionner par rapport aux banques traditionnelles, car les coûts des services de ces dernières sont plus élevés que ceux des premières.

ch be lu ca